Comment devenir un minimaliste ?

Comment devenir un minimaliste pour vivre une vie plus riche ?

Nous avons construit, au fil des générations, une société très matérialiste, une société d’image dans laquelle posséder et paraître ont pris beaucoup d’importance. Une société basée sur la consommation, qui, certes, favorise l’emploi , la croissance, mais qui induit aussi pas mal d’incohérences. Est-ce réaliste de  vivre mieux avec moins de moyens financiers?

T’as vu mon dernier smartphone ?

Les progrès technologiques, les délocalisations et les facilités de paiement nous ont permis de nous équiper, voir même de nous sur-équiper pour nous rendre la vie plus facile au quotidien, mais à quel prix?

Cette course à l’équipement est devenue quasi excessive, faisant plus penser à un phénomène de mode qu’à un réel besoin. Il est de bon ton de posséder le dernier écran plat flanqué de la dernière technologie, ce qui, entre-nous, ne relève pas leniveau des programmes de télévision. Il est indispensable de vivre avec les derniers équipements électroménagers, même si vous cuisinez très peu ou êtes très peu chez vous… Comment se passer , même pour un utilisateur occasionnel, du dernier ordinateur plus rapide que son ombre.  Il faut absolument se montrer avec le smartphone dernier cri doté de mille applications.

Mais je sais pas m’en servir !

Il faut savoir que tous ces équipements sont le plus souvent sous exploités par une grande majorité de leurs utilisateurs. En effet, pour en tirer le meilleur bénéfice, les propriétaires des ces petits bijoux devraient commencer par se former ou au moins étudier les centaines de pages des notices d’utilisation toutes aussi indigestes les unes que les autres et parfois comiques même !

J’ai vu trop grand !

Le rêve d’une vie consiste aussi, bien souvent, à devenir propriétaire d’une grande maison. Vous savez, la maison de vos rêves.. Celle qui vous a empêché de partir en vacances pendant des années faute de moyens ou pour cause de travaux d’entretien.Vous savez la maison de vos rêves qui vous coûte une fortune en énergie et taxes diverses chaque année. Vous savez la grande maison de vos rêves qui, sitôt payée est immédiatement trop grande puisque les enfants ne vivent plus avec vous. C’est aussi ce même rêve qui vous a obligé à travailler, vous et votre épouse, comme des forcenés pour avoir le bonheur de devenir propriétaire. Un rêve cher payé non?

T’as vu ma nouvelle voiture ?

Pour peu que l’on habite en campagne, la voiture est indispensable. Souvent considérée comme vache à lait pour l’état, elle représente un coût monstrueux et incontournable pour qui doit se rendre chaque matin à son travail. En termes de sur-équipement, l’automobile est assurément un exemple. Les équipements optionnels ou dits « de confort » d’une voiture deviennent vite des éléments contribuant à la sécurité. Mais tous les véhicules sont maintenant remplis d’électronique, qui en cas de panne entrainent des frais de réparation énormes. De plus les informations nécessaires aux réparations ne sont pas toujours accessibles pour les réparateurs indépendants des marques.  La voiture est aussi, bien souvent, un outil indispensable pour renforcer l’image sociale de son propriétaire. La reconnaissance sociale passe inévitablement par la berline allemande, quitte à lourdement s’endetter et à devoir rogner sur d’autres budgets.

Il est tout à fait normal de vouloir profiter des avancées de la technologie, mais pour quel résultat, quel est le rapport entre ce que cela vous coute et ce que cela vous apporte?  Rouler avec une voiture plus petite serait bien suffisant pour aller au travail. Évidemment, les longs parcours lors de vacances par exemple, seraient moins confortables, mais ça ne représente qu’une infime partie du temps passé dans votre voiture. Vous vous imaginez l’impact sur votre budget et sur l’environnement?   L’achat d’une maison plus petite aurait moins de poids sur votre vie, mensualités plus petites, moins de frais d’entretien, ce serait aussi plus de budget pour les loisirs.

AVOIR ou ETRE ?

Posséder est dans la nature de l’homme.

Mais n’est-il pas devenu esclave de ses avoirs?

Posséder toujours plus lui permet-il de vivre mieux?

Pourrait-il espérer vivre mieux en se privant d’une partie des équipements et des services qui sont devenus son quotidien?

Previous

Next

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This