Les bienfaits du sport sur le corps et l’esprit

Les nombreux bienfaits du sport sur le corps et l’esprit

On sait que l’apprentissage psychologique joue un rôle important dans l’amélioration des performances sportives de haut niveau mais en plus il a été démontré que ce savoir-faire acquis dans le cadre de la pratique sportive pouvait être transféré dans la vie de tous les jours. Le sport a donc un impact positif à la fois sur notre santé et sur notre développement personnel.

C’est pour cela que les sportifs de haut niveau ont beaucoup à nous apprendre en terme de « life skills » (habiletés de vie)

Les bienfaits du sport sur notre développement personnel

Par exemple, la confiance en soi est une « habileté » psychologique déterminante dans la performance sportive, mais du même coup elle s’avère aussi être une qualité essentielle dans la vie de tous les jours.

Ces « habiletés » acquises pendant le cheminement sportif peuvent être à la fois du domaine physique (ex. avoir une bonne posture), comportemental (ex. communiquer efficacement) ou cognitif (prendre des décisions efficaces).

C’est ce qui fait que je m’intéresse aux livres et aux biographies des grands sportifs parce qu’en terme de développement personnel, ils peuvent nous apporter beaucoup.

Notamment, j’ai lu dernièrement le livre de Yannick Noah « Secrets etc… » que j’ai découvert via un des thèmes de la croisée des blogs « 3 livres qui ont changés votre vie ». C’est Olivier de SimpleSide.com qui m’a donné envie de le lire. Je l’ai trouvé d’occasion chez le bouquiniste à côté de chez moi, je n’ai donc pas hésité.
J’ai bien aimé certains passages qui m’ont vraiment interpellée parce que totalement dans la lignée de mon cheminement personnel, je vous en retranscris ici une partie :

« Beaucoup de gens éprouvent une grande frustration quand ils s’aperçoivent que leur histoire tourne au médiocre alors qu’ils espéraient vivre un conte de fées.
En regardant vivre les gens autour de moi, et en analysant ce qui m’est arrivé après ma victoire à Roland Garros, j’ai compris que la principale cause de stress, de malaise, de mal de vivre est tout simplement liée à l’absence d’objectifs précis.
[…]On avance dans le désert, on accumule des expériences qu’on range dans des placards à souvenirs (où l’on se dépêche de les oublier), et puis le temps passe sans qu’on sache comment rendre sa vie belle, riche, excitante…. cohérente ! On en a marre de zigzaguer d’une bonne résolution à l’autre, de se laisser entraîner d’un côté, influencer de l’autre, marre de « se la jouer ».
[…]Le blues de la vie n’est pas une fatalité, ni une maladie ni une injustice qui vous frappe comme un cancer. Rien dans la nature n’a jamais indiqué que la vie soit facile.

Le sport est un moyen de se dépasser, de progresser

D’où un certain désenchantement quand on s’est laissé aller à imaginer le contraire.
Eliminer ce malaise est généralement beaucoup plus simple que vous ne l’imaginez.

Il peut suffire de prendre un papier et un crayon, interro-surprise : qu’est-ce que je veux faire de ma vie ? Réponse… ça prendra le temps qu’il faudra. Laissez traîner le carnet et le crayon, mais cherchez à définir clairement l’objectif de votre vie (ou d’une période qui s’annonce), et ensuite, tracez l’itinéraire qui mène du point A où vous vous trouvez au point B où vous rêvez d’aller. Affligeante banalité ? Désarmante simplicité ? Laissez dire ! A tout compliquer, on ne fait jamais rien !
[]Parfois j’entends : « Il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir. » Eh bien je pense que si, à partir du moment où l’objectif est en rapport avec votre potentiel. Le problème c’est que nous avons souvent tendance à nous sous-estimer. Même si certains d’entre-nous cherchent à briller en société, intérieurement, nous ne nous faisons jamais assez confiance. Nous nous fixons des limites qui n’existent que dans nos craintes.

[]Le moment où on fixe notre objectif est évidemment capital. Il doit être réaliste, ni trop élevé, ni trop modeste. Car s’il ne peut matériellement être atteint, on risque d’éprouver un sentiment d’échec difficile à surmonter. Et s’il est trop aisé à obtenir, une impression de vide et de tentation de laisser aller. Mais surtout, il ne faut pas se tromper d’objectif, il faut viser juste. »

Voir aussi :

Les bienfaits du sport sur le cœur

Les effets du sport sur la peau

Previous

Next

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This