Autodiscipline : Comment se discipliner pour réussir !

L’autodiscipline décrit les méthodes par lesquelles un individu s’impose  un rythme ou une manière de vivre ! Vous l’aurez compris, quand il s’agit de développement personnel, l’autodiscipline s’avère être essentielle !

Quand il s’agit de développement personnel, RIEN, ne remplacera jamais les nombreux bienfaits de la lecture. Les livres renferment un immense savoir et permettent de se se cultiver sur un grand ensemble de sujet !

Pratiquer l’autodiscipline pour la lecture

Cela peut être une vidéo, un film ou encore un livre de développement personnel !

Avant de choisir un livre, demandez-vous donc quelle différence il peut faire dans votre vie d’ici à 5 ans. Quel impact supposez-vous qu’il aura pour vous sur le long terme ?

Si vous n’en êtes pas sûr ou que vous ne parvenez pas à identifier le moindre bénéfice futur du-dit livre, probablement que sa lecture est pour vous une perte de temps.

Laissez-le tomber et choisissez-en plutôt un qui soit davantage susceptible de vous apporter de réels résultats.

Votre heure de lecture peut inclure des livres pour développer vos connaissances et compétences, pour vous aider à progresser dans votre carrière, à cultiver des habitudes de vie positives, à perfectionner vos pratiques forme et santé, à atteindre la prospérité financière, à améliorer vos capacités sociales et relationnelles, à explorer vos buts de vie, à accroître votre compréhension scientifique, à élever des enfants heureux et intelligents, etc…

Ben sûr, rien ne vous interdit de continuer à lire pour le simple plaisir, par exemple des romans policiers ou de science-fiction, si vous les appréciez; mais ne comptabilisez pas le temps que vous y consacrez dans votre heure de développement personnel. Cette heure que vous dédiez à votre développement personnel doit être réservée à la lecture sérieuse des livres les plus pratico-utiles que vous puissiez trouver.

Les meilleurs moments de la journée pour cette heure de lecture sérieuse sont le matin au réveil et juste avant de vous coucher. La première heure du jour, que les Anglo-Saxons appellent « le gouvernail de la journée », donne le ton pour les 23 heures suivantes.

Et la dernière heure vous aide à programmer positivement votre cerveau avant de dormir; vous vous réveillerez alors souvent le lendemain matin avec des idées neuves à propos de ce que vous avez lu la veille au soir.

Si vous le voulez, vous pouvez même partager votre heure de lecture quotidienne entre ces deux créneaux. Choisissez la meilleure configuration pour vous, celle qui vous permet de lire pendant une heure par jour du matériel positif et tourné vers votre propre croissance. Si vous voulez lire davantage, c’est également possible, mais le plus important est d’en faire une habitude inscrite dans la durée. Ne vous dégoûtez pas vous-même en lisant 2-3 heures par jour la première semaine, puis en abandonnant au prétexte que vous n’avez pas le temps.

Si vous trouvez trop difficile de lire une heure par jour, commencez par 30 ou même 15 minutes. Cultivez déjà cette habitude pendant 3 ou 4 semaines, histoire d’établir le principe de base d’une lecture quotidienne. Puis, si vous le pouvez, augmentez progressivement votre temps de lecture jusqu’à 60 minutes par jour. Une fois que vous avez pris l’habitude de lire chaque jour, c’est facile d’en étendre la durée.

Pourquoi lire permet in fine de s’autodiscipliner ?

Comment cette habitude de lire peut-elle vous aider à vous auto-discipliner par ailleurs ?

Les gens qui ont écrit des livres sont en général plus disciplinés que la moyenne – écrire l’intégralité d’un livre et le faire publier est un travail ardu.

De fait, vous prendrez des idées et bénéficierez d’influences mentales subtiles à «leur» contact.

Leur lecture contrebalancera l’état d’esprit général plus paresseux de nos sociétés, tel qu’il vous influence à travers la télévision, la publicité, le net, les rencontres mondaines, etc.

D’autre part, en observant comment ces auteurs pensent et en les comparant avec ceux de vos amis qui sont les moins disciplinés, vous approfondirez votre compréhension de ce qu’est l’auto-discipline. Cela vous aidera à faire des choix plus intelligents et disciplinés dans votre propre vie.

Stimuler son cerveau pour se discipliner davantage

Vue la façon dont votre cerveau s’adapte au fil du temps aux apports qu’il reçoit, il est probablement pertinent d’être vigilant aux stimuli que vous laissez entrer dans votre vie.

Quand vous exposez votre esprit à des influences répétées, votre cerveau s’adapte pour devenir plus efficace dans la reproduction de modèles identiques.

Cependant, la plupart des gens ne choisissent pas avec soin les stimuli qui les impactent.

Nous avons en général tendance à laisser les autres – ou la société plus largement – définir ce que seront ces influences. Mais comme ces sources sont rarement réfléchies et congruentes, leurs influences tendent à être chaotiques et hasardeuses, ce qui engendre non seulement un esprit chaotique, mais également un cerveau chaotique et désorganisé et incapable de s’autodiscipliner.

Tous les apports constituent un entrainement pour votre cerveau. Regarder des sitcoms est un entrainement mental. Surfer sur le net est un entrainement mental. Socialiser est un entrainement mental. Manger est un entrainement mental. Le sexe est un entrainement mental. Rester au lit après que le réveil ait sonné est un entrainement mental. Le yoga est un entrainement mental. Ecrire est un entrainement mental. Se plaindre est un entrainement mental. Visualiser est un entrainement mental.

La question clef étant : Pour quoi voulez-vous entraîner votre cerveau? A quoi voulez-vous que votre cerveau devienne plus efficace?

Une façon simple d’entrainer votre cerveau est de changer ce que vous lisez ainsi que la fréquence de vos lectures. L’activité mentale de lire active de nouveaux circuits neuronaux.

En plus de lire, vous pouvez aussi écouter des audio-livres, par exemple quand vous vous détendez, mais aussi quand vous cuisinez, mangez, conduisez, vous habillez, faites le ménage, faites votre gym, etc.

Au bout d’un certain temps de pratique, il se peut que vous remarquiez que, si vous rompez avec votre habitude de lire quotidiennement, votre efficacité mentale décline graduellement. Vous vous sentirez plus paresseux. Vos pensées et émotions deviendront plus chaotiques et cacophoniques. Vous aurez plus de mal à vous concentrer. Vous vous sentirez plus stressé. Votre corps vous « suppliera » de respecter votre discipline !

Mais aussitôt que vous renouerez avec l’habitude puissante d’apporter à votre cerveau sa ration journalière de bons stimuli, vous retrouverez les bénéfices de ce sain entrainement quotidien.

Previous

Next

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This